Portrait de la FSAM en relation avec ses organisations partenaires


hangflugPour tout ce qui concerne l’aéromodélisme et ses membres, la FSAM se doit d’être le centre de compétences pour toutes sortes de questions, avec une documentation complète. La Fédération se veut aussi partenaire des réseaux sociaux et politiques. Le partenariat avec d’autres groupes d’intérêts et les représentants est essentiel pour la FSAM, montrant clairement sa volonté de soutien des revendications des membres, des groupements et des associations régionales, selon les missions de la FSAM.

Tout comme pour l’aviation « habitée », l'aéromodélisme est également confronté, occasionnellement, à l'incompréhension et aux résistances qui en résultent.

Le but des efforts globaux de la FSAM est en premier lieu de ne pas permettre aux résistances d'apparaître, pour ainsi défendre les intérêts des aéromodélistes à tous les niveaux politiques et administratifs. Pour cela, la Fédération dépend de l’aide active de ses associations régionales et des groupements d’aéromodélisme.

L’adhésion à l’AéCS, l’organisation faîtière de l’aviation légère en Suisse, appuie et facilite cette tâche et permet des synergies. En outre, l’adhésion à la Fédération Aéronautique Internationale (FAI) et à la CIAM montre également la grande portée des activités de la Fédération, jusqu’au niveau international. 

Pratique,  le dépliant de la FSAM se trouve ici, avec toutes les informations en un coup d’œil.