Mise en danger du trafic aérien par les drones?


La Fédération suisse d'aéromodélisme FSAM prend connaissance avec une préoccupation croissante des annonces de quasi-collisions entre des aéronefs et des drones télécommandés.


Dans les comptes rendus sur les différents incidents, la différence fondamentale entre le vol de modèles réduits d'avions et l'activité de drones n'est toutefois pas évoquée. La FSAM se voit ainsi contrainte à une mise au point de plus:
 
Les quelque 8'000 membres de la FSAM font voler leurs modèles de planeurs, aéronefs motorisés et hélicoptères télécommandés en respectant strictement les dispositions de l'ordonnance du DETEC sur les aéronefs de catégories spéciales (OACS) et des autorités locales. Ils pratiquent leur sport au sein de 180 associations, en toute sécurité et en respectant l'environnement. La FSAM, une fédération de discipline de l'Aéro-Club de Suisse AéCS, encourage la conscience de la sécurité des aéromodélistes par des cours de formation réguliers et par la publication continuelle d'informations importantes sur son site web et dans la presse spécialisée. L'aéromodélisme pratiqué selon les prescriptions fédérales et locales existantes ne représente, de manière vérifiable, aucun danger pour le trafic aérien en Suisse.
 
En raison de la prolifération croissante et rapide de drones dont le maniement est relativement simple – ils sont pilotés en grande partie par des non-aéromodélistes –, la FSAM constate aujourd'hui qu'il n'est possible que dans une mesure réduite de contacter les amateurs de drones pour les inciter à respecter les prescriptions légales ainsi qu'à une pratique aérienne sécurisée. Ceci précisément est indispensable de l'avis des associations faîtières AéCS et FSAM afin de garantir la sécurité de tiers au sol et dans les airs.
 
La FSAM exhorte par conséquent aussi bien les importateurs et vendeurs de drones que les détenteurs de tels engins volants à communiquer les contenus des prescriptions existantes avec insistance, respectivement à les respecter scrupuleusement. L'Office fédéral de l'aviation civile OFAC met à disposition du matériel d'information à teneur légale servant à la sécurité, sous forme de l’actuelle carte spécifique aux drones et d'aide-mémoire sur leur exploitation. Leur non-observation est potentiellement dangereuse et peut, outre des poursuites judiciaires, signifier la perte de la couverture d'assurance.
 
Pour de plus amples informations:
Fédération suisse d'aéromodélisme FSAM: www.fsam.ch/drones
Office fédéral de l'aviation civile OFAC, drones: www.bazl.admin.ch/rpas
Périodique Modellflugsport: www.modellflugsport.ch 




Toutes les news

Année  


Reglementsänderungen 2019 für die Segelflugklassen F3J und F3F


samedi 12 janvier 2019
Für die beliebten Segelflugkategorien F3J (Hochstart) und F3F (Hangracing) hat die Fachkommission F3 Segelflug die neuen FAI Reglemente auf Deutsch übersetzt. Finde hier die relevanten Änderungen.